Style de vie #1 : Vivre au naturel hors de chez soi

Bonjour à tou·te·s

Aujourd’hui je vais aborder le thème de comment continuer à vivre au naturel quand on se déplace à l’étranger, notamment en avion et donc limité en kilos.

wordpress-taille-size-plane-avion-google-vivre-naturel-deplacement

J’ai dû récemment prendre l’avion pour un déplacement professionnel et s’est posée la question de mes produits cosmétiques et maquillage. J’étais limitée en poids et pour tout vous dire je ne possède pas de format voyage (le but étant de limiter les achats, donc les dépenses et la pollution inutile). J’ai dû faire un choix qui n’a pas forcément été facile car je me suis retrouvée un peu bredouille mdr.

J’ai décidé de prendre les choses suivantes dans ma valise

Maquillage : j’ai pris mes produits Avril car il n’est pas toujours facile de trouver du maquillage avec des compositions correctes et acceptables à l’étranger, de surcroît lorsqu’il s’agit d’un déplacement professionnel durant lequel le shopping n’est pas forcément à l’ordre du jour ;

Soin visage : aucunement je n’aurais renoncé à mes soins du visage. J’ai pris mon hydrolat à la menthe poivrée et un sérum maison composé de différentes huiles végétales (HV) (la recette ici) ;

Comment je gère mon exposition au soleil ?

Soin corporel et hygiène : là j’ai pris le strict minimum c’est-à-dire deux HV l’une de pépins de raisin et l’autre de karanja. Elles sont d’ailleurs multifonctions puisqu’elles m’ont servi Pour mes cheveux et d’huile démaquillante. Pour le dentifrice avec regret je n’ai pas remis la main du mon black is black de Pachamamai adapté au voyage donc j’ai pris tube de dentifrice Avril. J’avais également pris des serviettes hygiéniques lavables ;

Cheveux : j’ai pris un après shampoing pas terrible car je partais pour peu de temps (si je l’avais l’oublié j’aurais eu moins mal au cœur mdr) et une crème pour coiffer mes cheveux. C’est tout ! En eau de rinçage j’ai vaporisé mon hydrolat de menthe poivrée histoire de retirer un peu le calcaire et j’ai utilisé les deux HV susmentionnées.

Par conséquent, j’ai utilisé le shampoing, le gel douche et le savon de l’hôtel.

Je dois vous avouer que j’étais un peu dépitée au début car je n’avais pas réalisé à quel point je pouvais être aussi attentive aux compositions des produits que j’utilise.

Quand il a fallu que je me lave les cheveux, j’ai lu les compositions du shampoing de l’hôtel… j’ai regretté d’avoir laissé le mien à la maison. Il m’a fallu quelques minutes pour prendre une décision. Je sais cela peut paraître exagérer, voire ridicule, mais étant attachée à ce style de vie, sur le coup, il m’a été difficile d’envisager les choses autrement MAIS TOUT S’EST BIEN PASSE, rassurez-vous mdr.

J’ai préféré prendre des vêtements pour être présentable tous les jours et sacrifier le reste.

Parfois dans la vie, nous sommes confronté·e·s à des choix qu’il faut faire rapidement. Si vous êtes comme moi, une personne qui réfléchit, qui pense beaucoup, qui anticipe les conséquences, cela peut devenir très compliqué.

Or, je sais que dans la mesure du possible je fais attention, même très attention, mais qu’il est des circonstances dans lesquelles je ne peux pas.

J’ai eu l’impression de déroger à mes convictions et mes principes, mais pouvais-je faire autrement ? Certainement que oui. J’aurais très bien pu acheter des produits sur place (quel intérêt sachant que j’en ai à la maison), ou prendre ce que j’avais à la maison. Mais cela aussi va à l’encontre de mes convictions (surconsommation, dépenses inutiles).

J’ai culpabilisé… Mais je pense qu’il ne faut pas être trop dur·e avec soi-même.

Si vous êtes dans cette situation plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Prendre tous les produits que vous utilisez habituellement. Why not si vous avez la place dans vos bagages

Sélectionner les produits qui vous tiennent le plus à cœur. Par exemple certain·e·s ne supportent pas les shampoings avec des sulfate, prenez le vôtre s’il est plus adapté.

Acheter des produits sur place. Moi je ne suis pas contre s’il est question de prendre un produit que je ne possède pas à la maison ou si je l’ai déjà, mais qu’il n’est pas encore ouvert

Acheter des formats voyage. Je suis plutôt contre jusqu’à un certain point. Je préfère recycler mes flacons vides (ou en acheter si vraiment je n’ai pas le contenant à la maison) pour les remplir de mes produits préférés. Souvent les formats de voyage sont beaucoup plus chers, et il y a moins de produit.

Surtout ne culpabilisez pas et ne vous prenez pas la tête quand il s’agit d’un déplacement de quelques jours. Si le déplacement dure plus longtemps, là il est envisageable de faire autrement.

Et vous, comment faites-vous quand vous devez vous déplacer ? n’hésitez pas à partager vos astuces, la manière dont vous gérez votre vie au naturel quand vous êtes loin de chez vous.

Bon dimanche à vous 😊

Une réflexion sur “Style de vie #1 : Vivre au naturel hors de chez soi

  1. Pingback: Apprendre à lâcher prise | La vie sans tracas !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s